Translate

French Arabic Bulgarian Chinese (Simplified) English German Greek Italian Japanese Korean Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Turkish Vietnamese

Visitors Counter

1134487
TodayToday226
YesterdayYesterday947
This_WeekThis_Week3230
This_MonthThis_Month2167
All_DaysAll_Days1134487

 

 

 

 

 

ANDRÉ FARNIER (Dédé Farnier)

Douchapt, France

Tel : 0616056077

Mail : dedefarnier@gmx.fr

Site : http://www.ateliermagique.com/fr/dededede

 

 

Siret : 52355932600013

MDA : F 640503

 

BIOGRAPHIE

 

Peintre aquarelliste et pastelliste autodidacte, né à BORT LES ORGUES (19) j’ai passé mon enfance en Auvergne, puis c’est en Dordogne que j’ai fait toutes mes études, mis toujours une feuille de brouillon à coté de mon cahier de leçons,  pour y griffonner les dessins qui me passaient par la tête. Après des études d’ajusteur et de perfectionnement en dessin industriel, j’ai fait divers travails et c’est à PARIS que ma carrière m’a conduit durant 15 années. Sur la Place du Tertre où je passais la plupart de mon temps libre, j’ai pioché ça et là pas mal d’astuces en regardant les différents artistes de ce lieu merveilleux.

 

Puis muté à SARLAT, donc de retour en Dans le Périgord je me suis inscrit à un cours d’aquarelle où je me suis perfectionné pendant une année, après une nouvelle mutation dans le Ribéracois , je me suis inscrit à deux cours au centre culturel de Ribérac . Puis une nouvelle mutation au L E P de Chardeuil m’a obligé de voler de mes propres ailes.

 

J’ai participé à plusieurs expositions régionales, nationales,  internationales qui m’ont valu quelques récompenses et reconnaissances, mais la peinture reste pour moi un  loisir pour le moment.

 

 

La nature d’André Farnier

 

Cet autodidacte a commencé la peinture par l’huile.  « J’y suis devenu allergique il y a vingt ans.  J’ai arrêté de peindre, je dessinais uniquement.  Mais la couleur me manquait.  Je me suis mis à l’aquarelle en peignant avec des amis artistes comme Stéphane Jadot, un maître du trompe-l’œil, sans vraiment participer à des stages. »

 

André Farnier a choisi l’aquarelle, car c’est le médium de l’eau.  « Je suis garde-pêche, je suis très sensible aux reflets de lumière sur les rivières et les ruisseaux ! »

 

L’aquarelliste peint les paysages qu’il admire lors de ses voyages ou de ses incursions dans la nature.  « Je commence par une esquisse sur place et prends trois ou quatre photos à différents moments de la journée.  Je continue à l’atelier, car ma technique est assez minutieuse.  Je démarre par des effets sur fond mouillé, puis j’enrichis mes tracés sur papier mat.  Les finitions se font sur papier sec. »

 

Pratique des Arts no 146 – Juin-Juillet 2019

.