Translate

French Arabic Bulgarian Chinese (Simplified) English German Greek Italian Japanese Korean Polish Portuguese Romanian Russian Spanish Turkish Vietnamese

Visitors Counter

680471
TodayToday341
YesterdayYesterday696
This_WeekThis_Week2824
This_MonthThis_Month13324
All_DaysAll_Days680471

 

 

 

 

ÉRIC DAVID

Marsaz, FRANCE

07 68 91 82 26

Email : contact.eric.ap@gmail.com

Site : www.ericdavid-auteurphotographe.fr

 

 

 

 

BIOGRAPHIE

 

SCULPTURES ÉPHÉMÈRES

 

Éric DAVID, né le 19 août 1965, demeurant dans un petit village de la Drôme, est un créateur de sculpture éphémère.

 

Son art se caractérise essentiellement par une vision et une démarche picturale. Il utilise la photographie comme support (sans montages informatiques), un travail permanent de recherche sur la lumière, la texture et la composition de ses sculptures éphémères.

 

Ses créations dévoilent ce qui est invisible à l’œil nu, il met en scène de façon subtile, les mouvements de gouttes de liquides : tels que l’eau, le lait ou tout autre fluide.

 

À la prise de vues, cet artiste se fait le médium des formes photographiées en créant une image émotionnelle et énergétique. Il installe entre ses images et les spectateurs une résonance forte mais apaisante. Son regard se nourrit d'une grande fascination pour la sculpture éphémère. 

 

 

DÉMARCHE ARTISTIQUE 

 

Photographies de sculptures  éphémères se scinde en deux volets.

 

Tout d’abord, je suis plasticien, créateur de sculptures éphémères.

 

Les formes liquides que je fais apparaître en faisant tomber et percuter des gouttes entre elles, sur des surfaces liquides ou des bulles de savon. Avec des moyens différents de ceux utilisés pour d’autres arts plastiques, je sculpte les liquides.

 

Le peintre a ses pinceaux, ses brosses et ses couteaux ; le sculpteur ses ciseaux, ses gouges et autres instruments pour réaliser son œuvre. Il n’existe pas d’outils pour sculpter les liquides, il m’a fallu les concevoir. Ce sont principalement des distributeurs de gouttes qui libèrent une goutte à un moment précis, en un point prédéterminé, ainsi que des retardateurs qui déterminent l’intervalle de temps entre le départ de chaque goutte et l’instant exact de la prise de vue.

 

Pour maîtriser son art, il est nécessaire de comprendre comment réagit la matière utilisée pour l’œuvre. A ses débuts, un peintre doit comprendre quel effet restitue l’acrylique ou l’aquarelle, la toile ou le papier, un sculpteur expérimente en taillant. C’est d’autant plus nécessaire pour moi qui innove en la matière, rien n’est indiqué dans les livres, aucun maître pour m’enseigner. Je dois comprendre ce qui se passe lorsque la goutte tombe de plus en plus haut, ce qui se produit à tous les instants lorsqu’une goutte percute une surface de liquide ou une autre goutte, l’aspect et la réaction de différents liquides.

 

Dans un second temps, je suis photographe.

 

Par définition, le liquide ne garde pas de forme, la photographie à grande vitesse me sert à figer la structure créée à un instant déterminé.

 

La photographie se fait uniquement au flash, la brièveté de l’éclair permet de figer le mouvement. Le réglage de l’éclairage est fondamental afin de mettre en valeur les matières, les transparences, les volumes, les irisations sur les bulles, et l’ambiance que je désire obtenir.

 

La composition est obtenue par la création des formes liquides mais aussi par l’angle de prise de vue et par la présence d’un arrière-plan. J’apporte une dimension supplémentaire par l’ajout de colorants dans les liquides.

 

Le résultat final est une photographie, mais le travail est une réelle intrication entre l’art plastique et la photographie. L’objet photographié a réellement existé, même si ce n’est qu’une toute petite fraction de seconde. L’ensemble des éléments composant l’image avec leurs couleurs est présent au moment de la prise de vue, je ne modifie aucunement la couleur et n’ajoute aucun autre élément sur l’image".

 

 

EXPOSITIONS 2019

 

Novembre : "L'Aigle de Nice" (06) date à définir

 

Les 12 et 13 octobres : "Chemins des peintres" à Meymans (26)

 

Du 21 au 27 septembre : "Exposition personnelle" au prieuré de Salaise sur Sanne (38)

 

Du 2 au 15 septembre : "Exposition collective" à L'Hotel de la Tourette à Tournon (07)

 

Du 12 au 25 juillet : "Exposition avec Patricia GRANGIER" à St Vincent de Barrès (07)

 

Du 5 juillet au 14 juillet : "Exposition collective" Château du Bousquet à St Laurent du Pape (07)

 

Du 28 juin au 1 septembre : "Exposition collective" Galerie Empreinte à Nontron (24)

 

Du 29 juin au 7 juillet : "Exposition personnelle" au prieuré de Charrière à Châteauneuf de Galaure (26)

 

Du 14 juin au 13 juillet : "Exposition collective" Villeneuve les Maguelones (34)

 

Du 23 mai au 9 juin : "Exposition avec Daniel GERUSSI" au Palais Delphinal de St Donat sur l'Herbasse (26)

 

Du 26 avril au 5 mai : "Salon International Arts et Peinture" à Bourges (18) 1er Prix de la Photographie

 

Du 12 au 14 avril : "Exposition collective" à Arthemonay (26)

 

Du 3 au 17 février : "Salon de peinture de la ville de Montélimar" à Montélimar (26)

 

 

 

 

.